Discours Art-maidan du 16/02/2014

Drodzy Ukraincy, drodzy Polacy, Chers Français, Chers tous,

 

Je suis de l’Association des Étudiants Polonais ici à Paris, je voudrais partager avec vous quelques réflexions.

 

L’art consiste de la forme et le fond.

 

L’art sans le fond, juste pour la forme, existe, ici à Paris, c’est d’ailleurs très populaire de nos jour : notre vie quotidienne parisienne se prétend tellement unique, sophistiqué avec tous nos spectacles, peintures, des films plus bizarre que d’autres. Tout est dans l’apparence.

 

Mais cette art est néant en soi même,elle a besoin de contexte pour exister ; L’art qui est mort ne nous fait pas grandir en tant que les humains, les êtres dotés de la capacité de pensé métaphysique. Il ne faut pas consommer son cadavre mais la faire vivre.

 

La révolution ukrainienne de Maidan génère de l’art, en ce moment même, cette *forme* sert à exprimer le *fond* : l’envie de la liberté et de développement de soi de la société ukrainienne.

 

L’art c’est aussi un moyen d’aider, quand il y a des actes artistiques à la vocation humanitaire : de récolter de l’aide et ainsi ajouter le fond à l’art même de la forme pure.

 

Détermination

 

Le fond et la forme : Ici les gens ont tendance tellement de se concentrer sur les apparences qu’ils oublient l’essentiel.

 

Là où il faut saluer, respecter cette dignité qui se dégagé dans les actes des manifestants, nous voyons une indifférence venant de l’ignorance et de manque d’une réflexion critique de fond sur le monde qui entoure des gens.

 

Combien des gens ici, confortablement installés en France, peuvent se projeter dans la situation extrême, telle que des gens subissent là-bas, 2000 km à l’est ? Combien seraient capable de résister pendant quasiment 3 mois dans le froid, en condition très hostile, battus,torturés ? Comme ce symbole de révolution du Maidan, Mychailo, le cosaque, humilié qui a fait l’effort de se libérer tout seul, contre toute attente et continue sa lutte.

 

Tyle wiemy o sobie, ile nas sprawdzono…

 

Nous savons sur nous-mêmes autant qu’on nous testé !

 

Ceci n’était pas toujours ainsi en France

 

Légitimation du pouvoir

 

J’entends tellement souvent dire : Michal, mais le gouvernement de Yanukowych, ce système était choisi démocratiquement, il y a avait des commissions occidentaux qui ont suivi des élections,le gouvernement doit garder l’ordre dans l’état, etc., … et encore la concentration sur la forme. Tellement importante.

 

Bah alors, Hitler était choisi en vote démocratique, les constitutions staliniennes se sont torchées la bouche avec les mots « pouvoir du peuple », ce qui veut donc dire « Demos Kratos », la démocratie. La forme est respectée. Tout va bien.

 

Et la France dans tout ça ? La désobéissance du peuple en face de son gouvernement légal, démocratiquement choisi, de Maréchal Pétain, et le choix de suivre l’appel de Général de Gaulle,ce qui a sauvé l’âme de la France, ce qui a permis à la France d’être toujours crédible en tant que l’état des droits de l’homme; qu’ils ont passé leur examen moral, là, où tant d’autres ont failli ; la désobéissance aux actes inacceptables à permis aux Français de garder la dignité. Il faut ces Français maintenant et toujours.

 

Nous voulons aussi bien en Ukraine que ici les structures au service de l’homme et non pas l’homme au service des structures. Avoir le plaisir de vivre et non plus le mal de Vivre

 

A ceci je dis aux tous avec les mots polonais universelles suivants :

 

Ludzie! każdy z was mógłby,samotny, więziony,

Myślą i wiarą zwalać i podzwigać trony.

 

ô du peuple ! Chacun de vous, seul et emprisonné pouvait avec sa pensé et sa croyance faire tomber et lever des trônes.