Utah Beach, l’héroïsme américain de débarquement en Normandie

Revenu de Jersey, j’étais résolu à voir au moins un site historique associé au débarquement alliée en Normandie du 6 Juin 1944. J’ai choisi celui qui me paraissait le plus proche de Granville : la plage Utah.

Utah Beach, la plage

C’est une des cinq plages du débarquement (Utah, Omaha, Gold, Yuno, Sword). C’est la plage localisée la plus à l’ouest des zones du débarquement allié et la seule située sur la côte nord-est du péninsule Cotentin, à l’ouest de l’estuaire de la Vire (les quatre autres se trouvent sur la côte du Calvados), Utah Beach s’étendait de Sainte-Marie-du-Mont jusqu’à Quinéville sur environ 5 km de long, avec une zone d’assaut principal à hauteur de Varreville, et c’est là où je me suis rendu.

Monuments des soldats alliés, des drapeaux américains à l’entrée de la mairie de Vierville

Utah Beach, Vierville

Utah Beach fut ajoutée aux plans initiaux du débarquement, du fait d’un plus grand nombre de chalands de débarquement finalement disponibles et permettait ainsi d’avoir une tête de pont plus proche du port de Cherbourg. Le débarquement à Utah Beach fut le moins coûteux en vies humaines et celui avec les résultats, à la fin de la première journée, les plus proches des objectifs initiaux des Alliés. La 4e division d’infanterie américaine y rencontra une relativement faible résistance d’ennemie, en contraste avec Omaha Beach l’autre plage du secteur américain. Les fortifications allemandes y étaient moindres du fait d’une configuration des lieux (marécages) jugée peu propice par les Allemands pour un débarquement.

Utah Beach, bunker allemand du Mur de l'Atlantique

Vue de loin sur Utah Beach

Utah Beach, l'approche de la côte de la Manche

La première vague d’assaut est menée par le brigadier général Théodore Roosevelt, petit-neveu du président américain en exercice, Franklin Delano Roosevelt, fils de l’ancien président Theodore Roosevelt et seul général, ce jour du 6 juin, à accompagner une vague d’assaut. Ce débarquement bénéficie de l’appui feu du groupe de bombardement de l’amiral ML Deyo et d’un écran de fumée lancé par le squadron 342, groupe Lorraine des ex-forces aériennes françaises libres. En tout ce sont plus de 865 navires, la « Force U », de convoyage, de protection ou d’appui aux troupes à terre qui seront impliquées dans le débarquement sur Utah Beach.

Des alliées perdent assez peu des soldats dans cette opération, pas plus que 200 personnes, et arrivent à débarquer des moyens lourds (chars, artillerie). Ce succès vient malgré tout aussi de succès d’une mission des troupes aéroportées qui était occupé par des lourdes pertes et qui servait à prendre le contrôle des routes et ponts stratégiques nécessaires pour accéder à l’intérieur des terres.

Quelques photos de mon promenade …

Note moyenne  1 2 3 4 5fVous devez vous connecter pour voter
Utah Beach, statues
Utah Beach, l'armement USA
Utah Beach, l'armement
Utah Beach, la plage
Utah Beach, la plage
Utah Beach, bunker allemand du Mur de l'Atlantique
Utah Beach, Vierville
Utah Beach, l'approche de la côte de la Manche
Utah Beach, des statues
Utah Beach, des statues
Utah Beach, des statues
Utah Beach, des statues