Nouvelle indignation, devenons dignes de l’Europe

Dans le contexte des évènements européens des derniers 10 ans, et notamment de l’effort ukrainien récent il est clair que la situation actuelle d’insouciance, d’indifférence, d’ignorance en Europe ne peut pas durer éternellement – indignation est nécessaire.

 

En bref et concrètement: un mouvement paneuropéen est nécessaire pour la défense de nos valeurs de la démocratie, des droits de l’homme, de notre style de vie, tout en respectant nos différences culturelles qui nous donnent autant plus de force. Donc trouver une formule d’Europe nouvelle, rejetant le compromis par l’unanimité, car ceci ne marche pas.

 

Il faut une Europe avec le système économique équilibré (certes je ne crois pas en systèmes idéaux, mais des systèmes sont plus ou moins bien adaptés selon le moment historique). Je vois cette Europe comme beaucoup moins interventionniste à l’intérieur, respectant les traditions et meurs de ses constituantes : ceci est très important car il faut assurer le respect des peuples qui constituent l’Europe ; les Polonais ne vont pas vivre selon les règles allemands et les Français ne vont pas adapter des règles Anglo-Saxons. Il faut finir avec le micro management du niveau européen : pas de mesure de courbe de concombre ou encore des lois imposant certaines substances dans la nourriture naturelle.

 

L’Europe doit néanmoins coordonner ses politiques stratégiques, telles que l’énergie (très important pour nous tous, aussi bien des Français que des Polonais ou des Ukrainiens) avec un ministère dédié; de même pour la politique étrangère, pour la force militaire (force de frappe nucléaire et conventionnelle), la capacité spatiale et la politique douanière vis à vis des autres acteurs extérieurs (protectionnisme du marché commun).

 

Clairement, il s’agit d’avoir une exécutive fédérale européenne.

 

Tout le monde doit jouer le jeu (typiquement la disparition des politiques étrangères en dehors d’Europe des autres pays : pas de politique séparé pour la France, Allemagne et d’autres – l’axe de cette politique entre les pays devrait être traité en interne dans un processus d’un état de loi, pas des « tuyaux à gaz » qui violent indépendance énergétique d’une constituante de l’UE, comme c’est le cas avec le Nord-Stream: une seule position en face de Poutine, Obama, des Chinois ou d’autres pays)

 

Pour ceci il faut arriver à convaincre les français, les allemands et les anglais pour un lâcher prise : les polonais, ukrainiens ou d’autres « ne vont pas les manger » ; durant ces derniers 20 ans (voir plus) nous avons largement montré notre valeur ajoutée en Europe et l’esprit très raisonnable : nous considérer tout le temps comme les « pauvres émigrés qui volent le travail » est injuste et insultant.

 

Ça sonne aujourd’hui comme la science-fiction, et pourtant, c’est nécessaire, sinon ces mêmes occidentaux vont payer le prix dans quelques (2 ou 3 ?) générations en devenant les parias de la planète à force de vouloir trop oublier le monde réel autour d’eux.