Château de Valençay, demeure de Talleyrand

Lors d’une de mes excursions en France j’ai visité un château spécial, le Château de Valençay. En fait, j’ai bien connu existence de ce lieu bien avant y venir, pour une raison simple : son illustre habitant et propriétaire, le fameux Talleyrand. Ses différentes biographies mentionnent Valençay, comme un lieu de style, d’une richesse à la hauteur d’un grand prince d’ancien régime.

 

Valencay

 

C’était qui Talleyrand ?

 

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, souvent appelé simplement « Talleyrand » a été un homme politique et diplomate français, né le 2 février 1754 à Paris, mort le 17 mai 1838.

 

On pourrait dire que c’est le politicien le plus malin de toute histoire : on disait que celui qui a été abandonné par Talleyrand, a été perdu.

 

Talleyrand a été depuis longtemps stigmatisé par une étiquette de « traitre ». En principe, il a servi puis abandonné tous les régimes français : de l’ancien régime d’avant 1789 jusqu’à 1830. Il a été député du Clergé aux Etats généraux, président de l’Assemblée, il a trahi l’Eglise avant révolution en faisant avaler à l’Eglise une contribution exceptionnelle au trésor de royaume de la France, en portant la Constitution civile du clergé. Certains peuvent considèrent qu’il a trahi la révolution en partant en Angleterre puis aux Etats-Unis pendant le totalitarisme jacobin, puis il revient comme ministre des Relations extérieures sous le Directoire qu’il trahi au profit de Bonaparte, lequel il abandonne quand Napoleon se perd dans sa propre mégalomanie. Il aide Louis XVIII pendant la Restauration et ensuite il se met à comploter contre le nouveau régime. Il « facilite » la fin de royaume de restauration de Charles X pour mettre en place la Monarchie de Juillet avec Louis-Philippe.

 

Talleyrand n’a pas hésité de confondre sa mission officielle et ses magouilles financières pour s’enrichir grâce aux pots de vin, opérations sur la bourse et d’autres activités suspectes ….

 

Pourtant lui-même dit : « Je n’ai jamais abandonné un régime avant qu’il ne se fût abandonné lui-même ».

 

Il n’a jamais abandonné la France, bien plus, il l’a sauvé à plusieurs reprises. Les français doivent beaucoup à Talleyrand après 1814-1815 et congrès de Vienne. Cet homme a réussi avec sa manière de négocier de sauver ce qui a été à sauver. La France en a sorti toujours comme une grande nation d’Europe, malgré le fait qu’elle a été vaincue dans une guerre comparable uniquement à des guerres mondiales. Talleyrand a été présent dans tous les œuvres de la Révolution (pour anecdote il a célébré la première fête de « 14 juillet »)

 

Est-ce que ses mots suivants ne montrent pas le sens politique profond ?

 

« Le Rhin, les Alpes, les Pyrénées sont la conquête de la France, le reste est la conquête de l’Empereur, la France n’y tient pas (…) L’intérêt de la France elle-même exige que les puissances en état de tenir tête à Napoléon se réunissent pour opposer une digue à son insatiable ambition, la cause de Napoléon n’est plus celle de la France »

 

Il a su comprendre la voix d’histoire, voir les grands macro-procès qui se passait au delà des têtes des politiciens occupés par leur ambitions personnelles. Ceci a sauvé également sa tête à plusieurs reprises (savoir quand sortir de bateau qui coulait). Le porté de vue politique de cet homme d’état peut être comparé uniquement avec celui de Charles de Gaulle.

 

Les Belges doivent à Talleyrand existence de leur Royaume également (séparé de Pays Bas) après événements de 1830.
Si la Pologne avait un équivalent de Talleyrand à la même époque on ne subirait pas plus que 100 ans de dépendance de nos « voisins chéris ».

 

Le château de Valençay et Talleyrand

 

Talleyrand acquiert en 1803 le domaine de Valençay, pour y recevoir les dignitaires étrangers. Il le rénove et lui donne sa forme actuelle. Il y reçoit des personnages très importants comme les ambassadeurs, musiciens, peintres. De 1808 à 1814, Napoléon lui impose la présence des princes d’Espagne en exil (Talleyrand s’acquitte de cette mission très bien en organisant pour les Princes une véritable prison dorée avec des nombreuses attractions – le parc du château avec des nombreux éléments sentimentales et romantiques y témoigne toujours).

 

Autrement, Talleyrand a utilisé ce château comme sa demeure, surtout à l’époque de Restauration (qui peut être comparé un peu à la « Traversé du désert » de De Gaulle) et après son départ en retraite en 1834.

 

L’histoire du château avant Talleyrand

 

Pour dire la vérité cette histoire est assez typique pour ce type des demeures : plusieurs familles se sont succédés depuis moyen âge en ajoutant des éléments nouveaux et le château a évolué d’un château fort féodal, en passant par les éléments de la renaissance jusqu’à l’architecture classique. Le château n’avait aucun rôle particulier dans l’histoire avant Talleyrand.

 

La visite du château

 

La visite se fait en deux parties :

 

•    les intérieurs du château dont je parle ci après et
•    les jardins avec un grand parc

A l’intérieur on peut visiter une dizaine des pièces où vivait Talleyrand, les princes Espagnols, certains membres de famille de Talleyrand telles que princesse de Dino ou encore Mme de Talleyrand – pas très aimé par son mari en fin de compte – bon, je vous laisse lire une biographie de Talleyrand pour les détails ;). Ce sont des pièces le plus importantes de point de vue historique, bien que le château est évidemment plus grand encore. En plus, on peut visiter des cuisines et la cave du vin.

En termes de la durée j’ai passé environ 1h-1h30 à l’intérieur.

 

Les pièces de château sont décorées avec mobilier original (style de l’époque napoléonienne, Empire) et les effets personnels des personnages qui y ont habité. C’est très appréciable, car le château est authentique en plus d’être beau. Ceci fait un grand contraste avec un autre château que j’ai visité à la même époque, un tel Chambord qui est complètement vide et ressemble un hôtel pour riches sans caractère !

 

Château de Valençay à beaucoup de caractère, du style, Talleyrand avait très bon style en choix du mobilier, de la tapisserie ou d’autres éléments de l’intérieur.

 

La visite du parc

 

La, je dois dire que j’ai été épaté par la richesse et beauté de ce parc : il est très bien entretenu, avec un excellent choix des plantes et fleurs, avec une harmonie entre les éléments naturels (les dénivelés avec les caves) et artificiels. Il est fait en style français. J’ai pu typiquement admirer « le damier fleuri ». On peut y passer plusieurs heures en balade, car il est très grand. Dans le parc on pourrait bien passer toute la journée, car il y a pas mal des choses à faire :

 

•    un labyrinthe avec quelques énigmes pour retrouver le centre
•    une mini ferme avec des animaux de la campagne, et certains plus rares
•    différentes attractions que Talleyrand offrait à ses « prisonniers royaux » (par exemple une auberge dans une grotte)
•    un restaurant (je ne l’ai pas testé par contre) et une boutique

 

Localisation du château

 

Le château de Valençay se trouve dans la ville qui s’appelle bien …. Valençay au sud de Paris et d’Orléans. On peut y accéder par autoroute A85 sortie Selles-sur-Cher et A20 sortie Vatan.

 

Dans la ville on retrouve château dans son centre.

 

Conclusion

 

Oubliez Chambord et d’autres châteaux surpublicités ! C’est un château incontournable, un de plus intéressants à visiter dans la région (voir en France tout simplement).
Photos

 

Entrée principale

 

Valencay

 

Valencay

 

Jardin français en face du château

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Façade du château

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

vue sur « le damier fleuri »

 

Valencay

 

Valencay

 

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

parc du château

 

Valencay

 

Valencay

 

Vue sur le château et sa cour intérieure

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Cuisines du château

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Cave du vin

 

Valencay

 

Valencay

 

Intérieur du château

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Chambre de Talleyrand

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Chambre du roi d’Espagne

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Chambre de la duchesse de Dino (connue pour sa beauté). Elle était marié à un cousin de Talleyrand

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Cabinet de toilette

 

Valencay

 

Chambre de la princesse de Bénévent (femme de Talleyrand qu’il a appris à détester en fin de vie quand elle a devenu moche, ennuyante et inutile … dans la jeunesse c’était une coquette qui cherchait des amants … dont prince de Talleyrand)

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Cabinet de travail de Talleyrand

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Salle à manger

 

Valencay

 

Valencay

 

Retour au parc: un labyrinthe

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Parc

 

Valencay

 

un « frigo » de XVIII siécle

 

Valencay

 

Valencay

 

Un des habitants du parc

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Et voici les autres habitants …

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

La pièce d’eau (servait comme la réserve de glace en hiver)

 

Valencay

 

Valencay

 

Le saut de loup (une brèche de mur de parc pour permettre de voir l’extérieur du domaine de château)

 

Valencay

 

Valencay

 

Vue sur le château de fond de son parc.

 

Valencay

 

Et voici un habitant de plus …

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

« La salle de bal » … ou des danseurs occupait des rois d’Espagne pendant leur captivité

 

Valencay

 

Et encore des chemins forestiers… ce parc est enorme.

 

Valencay

 

Valencay

 

On y retrouve des formes intéressantes, qui me rappellent des tufières.

 

Valencay

 

Les paysages sont bien variés avec des dénivelés.

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

La grotte aux chauves souris (ce n’est pas qu’un nom – ils y habitent vraiment, c’est un site protégé)

 

Valencay

 

Les grottes à tuffeau. Une grande partie de château lui même a été construite de pierre y extrait. Les grottes eux mêmes constituent un vrai labyrinthe.

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

La taverne des espagnols (une des attractions inventées par Talleyrand pour occuper ses « prisonniers »)

 

Valencay

 

Le retour de notre promenade: vue de château et son « damier fleuri ».

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Divers bâtiments fonctionnels

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay

 

Valencay