Sel lac Natron

Lac Natron, Rift – N’Gare Sero, Tanzanie

Le lac Natron est principalement réputé pour ses impressionnantes concentrations de flamants roses ainsi que des dépôts de sel (le lac est salé). Nous avons visité les villages de massai de N’Gare Sero et nous avons fait une balade d’observation du lac avec eux menés par le guide Massai. Ce lac est salé, ce qui donne un aspect coloré en intensité des pastels au littoral et à la flore.

flamingos lac Natron

J’avoue que des Massai d’ici m’ont laissé plutôt mal à l’aise avec leurs réactions un peu bizarres et insistance pour acheter leurs bracelets et bijoux. Un exemple typique était un petit masaï d’environ 10 ans qui se prenait pour un don juan.

Massai lac Natron

Un autre exemple c’était une femme masaï, qui s’introduit comme “Elisabeth” elle a statue que « This name is just for business only » : on retient bien que les Masai ont leurs noms à eux, et les noms « européisés » pour mieux faire le business avec les européens. Ceci montre aussi de quelle manière ils perçoivent des européens : comme des portefeuilles ambulants.

Massai village Ngare Sero

Nous étions plutôt heureux de retrouver Alex avec le 4×4 et ne pas devoir revenir au campement à pied avec une armée des Massai sur nos trousses. Une fois dans le 4×4, nous étions pris à l’assaut par des Massai presque zombifiés 😀 qui ont répété les mêmes phrases en anglais tout en essayant de vendre leurs trucs. Un avant-gout du « zombie apocalypse » ?

Dans la proximité du lac Natron nous pouvons parfaitement apercevoir le volcan Oldonyo Lengai sur le fond des paysages très variés : plaines, forets, le lac.

Oldonyo Lengai

L’après-midi nous avons fait un rando aquatique beaucoup plus agréable à la rivière Ngare Sero dans une gorge ombragée jusqu’à des chutes d’eau avec une baignade rafraîchissante dans un véritable jacuzzi naturel qui faisait une telle plaisir après plusieurs journées de la poussière. La rivière était entourée de parois rocheuses abruptes douchées par des cascades d’eau de source et dominée par les palmiers, un vrai petit paradis, quoi !

Cascades Ngare Sero

2è nuit au camping à Natron était quelque peu difficile à cause de la chaleur ambiante dans la vallée et de la fête du village qui s’est déroulé avec la musique un peu bizarre, que je qualifierais de psychédélique avec un bruit de chant similaire aux chèvres et moutons … on s’est dit que des Massai ont fait de la magie Voodoo ou je ne sais pas quoi chez eux (et à vrai dire je ne tiens pas très fortement à connaitre des détails de leurs agissements !).

Massai village Ngare Sero

Le 28/06 au matin nous avons resté dans le campement à glaner. Nous avons tenté de faire une randonnée jusqu’à église du village (c’était dimanche et selon nos guides le village était chrétienne). Néanmoins nous n’avons pas trouvé grande monde autour, mais par contre les Massai avec l’esprit commercial ont toute de suite commencé de s’intéresser à nous et nous embêter. Nous sommes revenus au camping très rapidement.

Ngare Sero en repos

La matinée a duré une éternité, bien que j’aie rattrapé mon retard en lecture. Les massai, décourages visiblement de notre absence d’intérêt pour leur « business », ont été très peu actifs en terme d’emballage de notre campement (alors que normalement ils étaient payé pour cela). L’apparition d’Alex en fin de la matinée a quelque part accéléré des choses, mais pour autant le chargement du 4×4 par des massai ressemblait à une comédie : ils ont passé environ 3 heures à le faire ; la scène était sortie tout droite d’une histoire satirique : 4 massais regardait et commentait et le cinquième « bossait » (sans enthousiasme). Des sacs tombaient, leur contenu se déversait et c’était du bordel sans nom dans le 4×4.

Tanzanie

Courant l’après-midi nous avons enfin parti en route pour Manyara (3h de route environ). Nous avons passé plusieurs « checkpoint » avec les gens prenant de l’argent pour le passage ; apparemment ceci coute 15$ par chaque étranger dans le 4×4 : ceci confirme uniquement que c’est une fausse bonne idée de s’aventurier seul en Tanzanie : il faut vraiment avoir un guide, qui est capable de régler ces petits particularités locales ou encore il faut être un grand connaisseur de Tanzanie et de ses conditions locales. A un des checkpoint nous étions tombé dans une « embuscade » des Massai avec une très forte pulsion pour faire « du business ». A moment donné, une dizaine d’eux ont complètement entouré le 4×4, alors que Alex, notre conducteur négocié le passage du péage. C’était assez psychédélique aussi, on aurait presque pu croire de se trouver entouré par une tribu des zombies qui répétait tout le temps la même routine « Jumbo ! how are you ? what is your name ? (…) you will buy something ? buy something »

grand rift

La route était très poussiéreuse, assez longue, mais je ne me suis pas ennuyé en scrutant le paysage grandiose et sauvage de ce région de Tanzanie.

Rift

A la tombé de la nuit nous avons arrivé au campement proche de Manyara, où nous avons déjà dormi le 2eme jour de notre séjour en Tanzanie.

Plus des photos:

Note moyenne  1 2 3 4 5fVous devez vous connecter pour voter
P1300508 Tanzanie.JPG
P1300515 Massai.JPG
P1300519 Tanzanie Coucher de Soleil.JPG
P1300533 Tanzanie.JPG
P1300534 Tanzanie.JPG
P1300553 Tanzanie.JPG
P1300037 village Ngare Sero.JPG
P1300040 village Ngare Sero.JPG
P1300041 village Ngare Sero.JPG
P1300042 village Ngare Sero.JPG
P1300043 village Ngare Sero.JPG
P1300044 village Ngare Sero.JPG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *